Lignes de Bus à Haut Niveau de Service

Un projet du SMT Artois-Gohelle

  1. Accueil
  2. Toutes nos actualités
  3. Hénin-Beaumont : le pont qui enjambe la voie SNCF devient une réalité
  • Retour à toute l'actualité

Hénin-Beaumont : le pont qui enjambe la voie SNCF devient une réalité

Ce chantier réalisé pour le compte du Syndicat mixte des Transports Artois-Gohelle est  spectaculaire mais il  n’impacte pas directement la ville d’Hénin-Beaumont. La construction de cet ouvrage d’art n’est pas visible à l’œil nu par les nombreux riverains et automobilistes. Il passerait presque inaperçu… et pourtant, il en impose! Rappelons d’abord le principe. Sur la…

Partagez l'actu !

Ce chantier réalisé pour le compte du Syndicat mixte des Transports Artois-Gohelle est  spectaculaire mais il  n’impacte pas directement la ville d’Hénin-Beaumont. La construction de cet ouvrage d’art n’est pas visible à l’œil nu par les nombreux riverains et automobilistes. Il passerait presque inaperçu… et pourtant, il en impose!

Rappelons d’abord le principe. Sur la parcours de la Bulle 1, le tracé de la voie dédiée (en provenance du terminus Noyelles-Godault Europe) traverse la départementale (au niveau du carrefour Schweitzer) avant de rejoindre le quartier de la gare d’Hénin-Beaumont et de poursuivre son chemin.

Ce début de parcours évite les flux de circulation trop importants de l’ex-RN mais cela présupposait la création d’un ouvrage d’art au-dessus des voies de chemin de fer. Pas d’autre alternative possible.

Le chantier de ce pont  spécial « BHNS » est en cours. La maitrise d’œuvre est assurée par Bouygues. La première priorité a consisté à sécuriser la voie de chemin de fer. On parle ici de la ligne Lille-Lens, via Hénin, une des plus importantes en termes de trafic voyageurs de la Région des Hauts de France. Le principe de hautes grilles métalliques renforcées a été retenu, coulées dans le béton (voir ci-dessous).

Le dispositif en place le restera jusqu’à la fin effective du chantier (début 2019). De chaque côté de l’emprise SNCF, les assises en béton sont en cours de construction. Elles supporteront la voie dédiée à proprement parler ainsi que l’armature métallique qui supportera l’ensemble. Trois piles principales en béton sont prévues dans le dispositif.

 

L’accès des bus sur la voie montante vers le haut du pont est en cours de constitution.

Les voies d’accès

Les pentes d’accès vers le sommet de l’ouvrage d’art ne sont pas réalisées avec les remblais de terre du site existant. Ce sont des centaines de m3 de craie qui sont amenés et disposés par couches successives.Avant d’engager cette phase, la texture du sol existant a été renforcée.

Tous les cinquante centimètres, un treillis métallique est installé dans le sens de la largeur qui est ensuite accroché aux parois en béton préfabriqué qui composent les parois. Cela assure la solidité de l’ensemble.

Une fois l’opération effectuée, une nouvelle couche est disposée et ainsi de suite jusqu’au niveau de la future voirie. Au fur et à mesure que les couches prennent de la hauteur, les parois sont elles aussi élevées et fixées. Du travail de précision. Sur les grilles, on distingue les crochets qui retiennent les éléments entre eux.

L’armature métallique se met en place

Sur la première pile  – terminée – les premières poutres métalliques ont été installées cette semaine.

D’autres suivront, au mois de juillet notamment. 38 tonnes de poids pour chacune d’entre-elles. Cela donne une idée de l’importance des assises en place. Dans un second temps, les poutres suivantes feront le lien avec la deuxième pile qui constitue un petit chef d’oeuvre de technique.

Courant juillet, dans la mesure où la troisième pile en cours de montage sera achevée, l’opération principale interviendra à savoir, la pose des traverses qui enjamberont effectivement la voie ferrée. A défaut ensuite de pouvoir rouler dessus, on aura une idée très précise du volume de l’ouvrage d’art dans l’espace.

Plus d’infos sur le site BULLES-TADAO.fr

Les référents du Syndicat mixte Artois-Gohelle sur le secteur:

– Cherazade Zirar au 06 83 98 67 75 ou Maxime Fache au 07 89 31 87 02.

Du lundi au vendredi, entre 9h et 12h puis entre 14h et 17h30, nous vous invitons à contacter notre numéro vert 0800 409 209. Nous nous ferons un plaisir de vous répondre directement. Si vous souhaitez simplement nous adresser un mail ou si vous faîtes votre demande en dehors des horaires d’ouverture du SMT AG, nous vous laissons le soin de remplir les champs ci-dessous.

Les informations recueillies bénéficient de la protection de la loi « Informatique et Libertés » n° 78-17 du 06 janvier 1978 et notamment de son article 27. Conformément aux articles 34 et suivants de la loi n°78-17 du 6 janvier 1978 relative à l’informatique, aux fichiers et aux libertés, toute personne peut obtenir communication et, le cas échéant, rectification ou suppression des informations la concernant. Pour exercer ce droit d’accès, envoyez un e-mail à l’adresse suivante : contact@smtag.fr Ces informations sont strictement réservées à l’usage du SMT Artois-Gohelle, elles ne seront pas commercialisées.

Syndicat Mixte des Transports Artois-Gohelle

39, rue du 14 juillet – CS 70 173 – 62 303 LENS cedex
Tél : 0800 409 209

 

 

 

La version de votre navigateur est trop ancienne

Pour afficher de manière satisfaisante le contenu de ce siteTélécharger Google Chrome

×