Lignes de Bus à Haut Niveau de Service

Un projet du SMT Artois-Gohelle

  1. Accueil
  2. Toutes nos actualités
  3. Sur le tracé de la Bulle 1 à Hénin-Beaumont, l’avenir se matérialise au-dessus des voies SNCF
  • Retour à toute l'actualité

Sur le tracé de la Bulle 1 à Hénin-Beaumont, l’avenir se matérialise au-dessus des voies SNCF

C’est la pièce du puzzle qui manquait ! Dans la réalité, il s’agit de la troisième partie du châssis métallique destiné à être installé au-dessus de la voie de chemin de fer. Quatre-vingts tonnes d’acier soulevées sans difficultés par une grue installée la veille et qui avait fait l’objet d’essais préalables, histoire que tout se…

Partagez l'actu !

C’est la pièce du puzzle qui manquait ! Dans la réalité, il s’agit de la troisième partie du châssis métallique destiné à être installé au-dessus de la voie de chemin de fer. Quatre-vingts tonnes d’acier soulevées sans difficultés par une grue installée la veille et qui avait fait l’objet d’essais préalables, histoire que tout se passe bien le 14 Juillet. Une date depuis longtemps choisie en fonction notamment des impératifs de la SNCF. Un parcours – faut-il le rappeler – qui évitera le trafic déjà très dense de l’ex-nationale entre Hénin-Beaumont et Noyelles-Godault.

Aujourd’hui, ce sont les armatures d’un pont long de quatre-vingt dix mètres qui sont visibles à l’œil nu, à un peu plus de 11 m de hauteur. L’ouvrage d’art réalisé par Bouygues devrait tout à fait achevé en fin d’année. Le parcours que l’on devine déjà  donne une idée très précise du futur tracé dédié de la Bulle 1 qui passera au-dessus. C’est un investissement stratégique de 11 M€ qui a été réalisé ici qu’il faut comparer au budget général du BHNS de l’ordre de 415,8 M€ HT.

Cette fois, les maillons sont reliés entre eux.

Autre particularité de cette construction réalisée par la société Berthold (Meuse), elle n’est pas strictement droite et l’ensemble est également torsadé.

Deux caractéristiques techniques qui trouvent leur origine dans la nature du parcours de la Bulle 3. Dans la réalité du réseau TADAO, les bus emprunteront bien une voie toute neuve parallèle à la départementale Hénin-Douai. L’ancienne nationale non seulement connaît déjà un trafic important de véhicules mais il fallait faire face à un problème absolument insurmontable, le rétrécissement de la chaussée à hauteur des mini-tunnels. Pas moyen de faire face à cet inextricable périmètre urbain d’un autre âge. Il fallait trouver une autre solution.

D’où la naissance d’un parcours bus parallèle et la construction d’un passage au-dessus des voies SNCF. De l’autre côté des passerelles, l’ensemble poursuivra sa route, parallèlement à la rue de la Somme vers le périmètre de la gare d’Hénin-Beaumont en commençant par descendre sur la gauche par une pente pas encore matérialisée de ce côté.

 

 

 

 

Les prochaines étapes

L’heure désormais est aux soudures et autres finitions strictement liées à la pose de la passerelle sur les trois socles de béton spécialement construits pour l’occasion. Une pile centrale (200 m3 de béton) et deux bases à chaque bout de l’ouvrage d’art (plus de 200 m3 de béton coulés pour eux deux). Au-dessus de la charpente métallique c’est la voie dédiée qui sera construite mais, en attendant, plusieurs étapes sont programmées.

Sur le site même du chantier, les différentes composantes de la future chaussée (nos photos ci-dessous) sont en cours de constitution (socles en béton et bardage métallique). Elles supporteront le poids des autres couches et des enrobés qui seront appliquées.

 

 

 

 

Un travail qui demande du temps tout comme la constitution des pentes d’accès. Elles sont réalisées avec des couches successives de  craie qui sont entrecoupées de treillis métalliques accrochées aux parois au fur et à mesure que le chantier prend de la hauteur (au total pas moins de 25 000 m3). Pas de trêve pendant l’été et sans gène occasionnée pour le public.

Les informations sur les chantiers : Bulles-Tadao.fr

Lire sur le même sujet l’article de La Voix du Nord

Allez voir aussi notre album photos + vidéos sur notre page Facebook

Renseignements auprès des ambassadeurs référents du Syndicat mixte des Transports Artois-Gohelle: Cherazade Zirar au 06 83 98 67 75 et/ou Maxime Fache au 07 89 31 87 02.

Du lundi au vendredi, entre 9h et 12h puis entre 14h et 17h30, nous vous invitons à contacter notre numéro vert 0800 409 209. Nous nous ferons un plaisir de vous répondre directement. Si vous souhaitez simplement nous adresser un mail ou si vous faîtes votre demande en dehors des horaires d’ouverture du SMT AG, nous vous laissons le soin de remplir les champs ci-dessous.

Les informations recueillies bénéficient de la protection de la loi « Informatique et Libertés » n° 78-17 du 06 janvier 1978 et notamment de son article 27. Conformément aux articles 34 et suivants de la loi n°78-17 du 6 janvier 1978 relative à l’informatique, aux fichiers et aux libertés, toute personne peut obtenir communication et, le cas échéant, rectification ou suppression des informations la concernant. Pour exercer ce droit d’accès, envoyez un e-mail à l’adresse suivante : contact@smtag.fr Ces informations sont strictement réservées à l’usage du SMT Artois-Gohelle, elles ne seront pas commercialisées.

Syndicat Mixte des Transports Artois-Gohelle

39, rue du 14 juillet – CS 70 173 – 62 303 LENS cedex
Tél : 0800 409 209

 

 

 

La version de votre navigateur est trop ancienne

Pour afficher de manière satisfaisante le contenu de ce siteTélécharger Google Chrome

×